Intervenante sociale en gendarmerie

Intervenante sociale en gendarmerie

 

Intervenante sociale en gendarmerie

Intervenante sociale en gendarmerie

Une intervenante sociale à la gendarmerie d’Audruicq pour aider les victimes

En poste depuis le 8 juillet 2019, Vanessa CORREIA vient en aide aux victimes au sein des gendarmeries d’Audruicq, de Guînes et d’Ardres. La Communauté de Communes de la Région d'Audruicq ainsi que la Communauté de Communes Pays d'Opale ont financé en partie ce nouveau service, en partenariat avec France Victimes, les brigades de gendarmerie et la sous-préfecture. Rencontre.

 

 

Quel est votre rôle au sein des trois brigades de gendarmerie ?

« Je suis arrivée au sein des compagnies de Calais et Saint-Omer et je travaille à Audruicq, Ardres et Guînes, ce qui représente un territoire de 100 000 habitants. J’ai un bureau dans chaque brigade. Mon rôle est d’accompagner et de soutenir les victimes, le plus souvent à l’issue d’une intervention des gendarmes. Par exemple, après un cambriolage, une agression ou lors de violences conjugales, intrafamiliales… Mais je peux tout de même accompagner les victimes quand elles ne portent pas plainte. »

Comment accompagnez-vous les personnes ?

« Je peux orienter les victimes vers un juriste ou vers un psychologue. Je pense notamment aux cas de violences conjugales, où le cheminement est particulièrement difficile. J’ai appelé récemment La Parenthèse, à Calais, pour prendre rendez-vous pour une victime et lui permettre de souffler un peu. J’ai aussi des contacts avec le Service intégré de l'accueil et de l'orientation (SIAO) pour l’hébergement d’urgence et l’insertion ; ou encore avec la Maison du Département Solidarité (MDS).

En cas de besoin, comment peut-on vous rencontrer ?

« Je tiens une permanence à la gendarmerie d’Audruicq, 13, Route Départementale 224, le mardi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Je suis à Guînes le mercredi et à Ardres le vendredi. Pour me rencontrer en dehors de ces permanences, il est possible de contacter directement la brigade de gendarmerie d’Audruicq au 03 21 82 30 17 ou de m’envoyer un mail : tgs-calais-saintomer@francevictimes62.fr »