La défense du cordon dunaire

La défense du cordon dunaire

 

La défense cordon dunaire

La défense du cordon dunaire

Le cordon dunaire est la barrière naturelle qui sépare le littoral de la mer. Depuis plusieurs années, l’érosion s’est accélérée. La Communauté de Communes œuvre pour retarder les déplacements massifs de sable.

 

 

 

 

 

 

 

La CCRA a pris la compétence GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) en 2016. A ce titre, elle mène des travaux expérimentaux de défense contre la mer visant à reconstituer le cordon dunaire du Platier d’Oye et assurer une protection du lotissement des Escardines, à Oye-Plage.

Les travaux

- Des nouveaux pieux et ganivelles ont été posés en pied de dune, pour la renforcer mais aussi pour limiter l’accès du public

- les casiers à vents ont été réparés.

- des filets coco ont été posés, à titre expérimental. Sur certains casiers, les filets coco ont été couplés avec les ganivelles, pour renforcer le piégeage du sable. Des filets ont aussi été posés en pied de dune, entre les casiers.

Début 2019, des fagots seront disposés de façon perpendiculaire au pied de dune. Ils seront en bois de noisetier pour capter un maximum de sable.

Collecte des sapins de Noël

Une collecte de sapins de Noël a également été réalisée pour la première fois sur le territoire. L’objectif : disposer les sapins en pied de dune, pour capter le sable. Cette méthode a fait ses preuves dans les Landes, sur l’île de Ré ou encore au Canada.

Les partenaires

Des réflexions sont toujours à l’étude avec les partenaires de la CCRA : l’Etat, la ville d’Oye-Plage, le Conservatoire du Littoral, Eden 62, la Direction Régionale de l’Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) et l’université du littoral Côte d’Opale (ULCO).