Le jumelage avec la ville de Lichtervelde

Le jumelage avec la ville de Lichtervelde

 

Le jumelage avec Lichtervelde

Les communes de la CCRA et la petite ville belge de Lichtervelde, non loin de Bruges, partagent une histoire commune : c’est de Lichtervelde que sont originaires de nombreux saisonniers qui, entre 1920 et la fin des années 70, sont venus travailler dans les sécheries de chicorée. Pour souligner et renforcer ce lien, un jumelage a été officialisé entre les deux collectivités en 2014.

 

Ce rapprochement avec nos voisins et amis de Lichtervelde trouve son origine dans la fête de la chicorée, qui met en valeur la mémoire de cette histoire dans la région d’Audruicq. Cette histoire de la chicorée et des sécheries, qui a fortement marqué de son empreinte le milieu du XXe siècle, est véritablement partagée entre nos deux communautés. Autour de cette page commune d’histoire humaine, des liens ont été tissés.

Pour faire vivre de manière contemporaine cette amitié, un comité de jumelage a été créé le 30 juin 2014. Son objectif : « favoriser l'établissement de relations entre les habitants de la CCRA et ceux de la ville de Lichtervelde dans tous les domaines : culturel, sportif, social, scolaire, économique, etc. ». Cette association regroupe une cinquantaine de membres et, avec le soutien de la CCRA, elle organise ou accompagne tout au long de l’année des temps de rencontre autour de la pratique du vélo, de la musique, de la photographie….

Contact : Christian Pette, président du comité de jumelage : 03 21 35 62 71.

 

Le jumelage avec Lichtervelde

Pour faire vivre ce jumelage, plusieurs réalisations et projets en cours… Ria BEEUSAERT-PATTYN, Bourgmestre de Lichtervelde et Nicole CHEVALIER, Présidente de la CCRA, signent ici le projet Interreg, le 11 janvier 2019 à Audruicq.

  • Un itinéraire vélo

De part et d’autre de la frontière, ils sont nombreux à partager la passion du vélo ! Ensemble, ils ont proposé un itinéraire qui relie la sécherie de Vieille-Eglise à Lichtervelde, par de petites routes idéales à la pratique du cyclotourisme. Le tracé de ce parcours permanent est disponible sur simple demande auprès du comité de jumelage.


  • Un musée virtuel de la chicorée

Dans le cadre du programme transfrontalier Interreg, un appel à microprojets a été lancé, avec un financement de 30 000 € à la clé. La CCRA et Lichtervelde ont saisi l’opportunité pour porter un projet autour de la chicorée. Avec la participation de l’association Des racines et des hommes et du CPETI, l’objectif est de proposer un musée virtuel de la chicorée, sur un espace internet dédié. Un nouvel outil de promotion, qui sera accompagné de la réalisation d’un webdocumentaire bilingue français/flamand. Ces outils seront accessibles à tous, partout, tout le temps et gratuitement, et dès la fête de la chicorée 2019 !


  • Bientôt une sculpture…

Une sculpture est déjà érigée devant l’hôtel de ville de Lichtervelde. Elle représente un couple : un sécheur et son épouse. Le premier paraît bien loin : on aperçoit uniquement sa silhouette. Madame, elle, est bien présente : elle attend le retour de son mari, parti travailler dans les sécheries. Cette œuvre a donné des idées à Marie-Claude Pette, artiste locale et membre active de l’association Des racines et des hommes : pourquoi ne pas avoir son reflet, sur le territoire de la CCRA ? Cette sculpture représenterait un sécheur bien présent, et la silhouette de son épouse, qui attend son retour. Elle serait réalisée et installée devant la sécherie de Vieille-Eglise. A suivre !

Le site de la ville de Lichtervelde : www.lichtervelde.be