Le projet Alimentaire Territorial

Le projet Alimentaire Territorial

 

Le Projet Alimentaire Territorial

Mettre en lumière l’alimentation sous toutes ses formes, et auprès de tous, c’est l’idée du Projet Alimentaire Territorial (PAT) de la Région d’Audruicq.

 

 
 
 

L’Ecopôle alimentaire

Symbole du projet alimentaire territorial de la CCRA : l’Ecopôle alimentaire. Il est le fruit de la collaboration entre des acteurs privés (Terre d’Opale, les Anges Gardins) et la Communauté de Communes. En son sein, à Vieille-Eglise, on retrouve une diversité de projets alimentaires (du jardinage à la transformation). Des personnes en insertion produisent des fruits et légumes, les commercialisent, les transforment…

Ce projet d’investissement (2012-2016), porté par la Communauté de Communes de la Région d’Audruicq, a bénéficié du soutien de l’Etat (PER), de la Région Hauts-de-France et du Département du Pas-de-Calais.

En savoir plus : L'écopôle alimentaire

Le gaspillage alimentaire

Plusieurs actions sont menées pour lutter contre le gaspillage alimentaire, par exemple via l’opération « un dîner presque sans déchets », en lien avec le SEVADEC (Syndicat d'Elimination et de VAlorisation des DEchets du Calaisis), ou avec le collège du Brédenarde à Audruicq.

 

Un théâtre culinaire

Au-delà de l’opération « Théâtre à la ferme », d’autres projets voient le jour pour « ré-enchanter l’alimentation », avec le théâtre vivant. Des collaborations avec Articho et le Théâtre de l’Ordinaire (THO), compagnies accueillies en résidence, permettent des créations multiformes autour de l’alimentation.

En savoir plus : La Grange

L’alimentation solidaire

Ateliers cuisine, paniers solidaires, jardinage… Ces actions, impulsées et/ou portées par le Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS) de la Région d’Audruicq, visent à accroître l’autonomie alimentaire de tous, en particulier des plus vulnérables.

Dans le même but, la région d’Audruicq est un territoire pilote du programme AD-In (alimentation durable inclusive). Ce programme Interreg (transfrontalier) vise à améliorer l’accessibilité à une nourriture de qualité (produits locaux, produits bio…), notamment pour les plus modestes.

En savoir plus : AD-In

Les jeunes et l’alimentation

Eveiller la curiosité, goûter fruits et légumes parfois inconnus… via le programme Vivons en Forme (VIF), les jeunes du territoire abordent également l’alimentation sous toutes ses formes.

En savoir plus : Vivons en forme

La chicorée, la star de la Région d’Audruicq

  • La restauration d’une ancienne sécherie. Ce projet unique en France a été exposé sur les grilles du Jardin du Luxembourg par la Fondation du Patrimoine.
  • La fête de la chicorée. Elle se déroule chaque année depuis 2001 sur le territoire.
  • Une activité économique locale dynamique. Les artisans et PME locales développent de nouveaux produits autour de la chicorée.
 En savoir plus : La fête de la chicorée
 En savoir plus : La chicorée, la sécherie

Valoriser les circuits courts

Un calendrier de rendez-vous gourmands, festifs et culturels du territoire a été créé. L’objectif : mettre un coup de projecteur sur les productions d’exploitants, d’artisans, de restaurateurs locaux, et ainsi favoriser les achats de proximité.

Une charte et un Conseil Local de l’Alimentation

Les acteurs de ce PAT sont multiples : associations, professionnels, acteurs éducatifs, CPETI, Anges Gardins…  Pour officialiser cette collaboration, une charte a été définie : elle scelle l’engagement et la coopération des partenaires locaux.

Un Conseil Local de l’Alimentation a également été créé : cet espace d’animation est partagé avec les acteurs locaux. Les objectifs : veiller à l’échange de l’information, explorer collectivement des pistes nouvelles, animer des ateliers de réflexion voire porter des projets.

Le 18 juin 2018, l’ensemble de ces propositions a été présenté à un grand nombre de partenaires, d’acteurs locaux, d’habitants impliqués dans les différentes démarches. Environ 80 personnes d’horizons très divers ont répondu à cette invitation.

Enfin, une demande de reconnaissance d'un projet alimentaire territorial auprès du Ministère de l'Agriculture, l'Alimentation et la Forêt a été déposée.