Retour à la page d'accueil
 
Vous recherchez ?
Version accessible aux mal voyants  
 
Le territoire
Découverte
Vie pratique
Loisirs
Environnement
 
Accès directs
imprimer cette page Envoyer cette page par mail Générer un fill RSS pour cette rubrique

La chicorée

La chicorée est cultivée dans le monde entier, mais la France reste le premier producteur mondial avec 5 000 ha de surfaces emblavées réparties inégalement entre le Nord et le Pas-de-Calais. L’activité liée à la chicorée concentrait, en 1997, 2 000 emplois dont 1 400 planteurs. Le canton d’Audruicq représente à lui seul 20 % des surfaces cultivées. L’implantation de cette culture est liée à la présence de terres sableuses favorables à la culture de la chicorée qui ne tolère que des sols légers. Le Pas-de-Calais comportait, en 1943, 97 séchoirs dont environ 60 se situaient sur le territoire de la Région d’Audruicq.


Les préparations d’hiver et de printemps

Pendant l’hiver, on enfouissait dans les champs du fumier de la ferme, éparpillé à la fourche, fréquemment complété par des engrais chimiques. Pour une production efficace, le sol devait être léger et bien aéré. En avril, on pratiquait la technique du «faux semis » : les sols restaient sans semis, pendant une semaine, afin de permettre aux mauvaises herbes de lever.



  Haut de page   |   le logo   |   Nous contacter   |   Mentions légales   |   Coordonnées CCRA     
Retour à la page d'accueil